Artiste : Philippe Haroche

subheading

PHILIPPE HAROCHE

Peintre

Philippe Haroche est né en Région Parisienne en 1953. Il passe son enfance dans un village du Perche où ses parents ont pour amis le sculpteur et peintre Aslan. D’un tempérament plutôt solitaire, le dessin est pour lui un solide exutoire.

A partir de 1977, il vit et travaille à Paris pour plusieurs groupes internationaux. Nomade dans sa tête, il le devient désormais par les voyages, sur tous les continents, s’imprégnant des lieux et des gens. Son travail lui donne l’occasion de voyager, mais son fonctionnement profond est fait d’observation, de curiosité éclectique et d’intuition. Pendant cette période, il est l’ami de l’architecte suisse François Urfer, qui lui fait découvrir l’aquarelle. Il apprécie l’exigence simple et absolue qu’elle impose, d’une expression rapide et choisie, sans possibilité de corriger ses erreurs.

Autodidacte, il commence à peindre et s’astreint à quelques règles. Exprimer le plus profond de lui, ne céder consciemment à aucune mode, mais accepter l’influence si elle est bonne, ne rien renier de tous les aspects de sa vie, fuir les fausses malédictions créatrices, préserver l’indépendance matérielle qui permet de choisir.

Ses premiers tableaux sont abstraits, structurés et charnels, il expose dans plusieurs galeries et fait la connaissance de Fuad Kapidzic avec qui il noue une relation ininterrompue à ce jour.

L’abstraction de ses premières toiles se fait plus libre et déconstruite, avant d’évoluer vers une figuration expressive de portraits chargés d’âme ou de violence, puis vient le temps des encres fluides et noires, du thème de la guerre, des nus, la suite est à venir... Philippe Haroche a arrêté toute autre activité que la peinture il y a cinq ans.