Artiste Monique De Roux

subheading

Monique De Roux

Artiste Peintre

Les transformations dans les modes d'expression sont intimement liés aux changements et évolutions des contenus dont ils sont nourris. Les deux niveaux de l'oeuvre, celui de la forme et celui de l'esprit sont inséparables et dépendent l'un de l'autre.

L'oeuvre de Monique de Roux est un chemin riche et cohérent où cette dualité, celle de la référence en tant que voie du discours et celle du signe comme langage, est très nettement visible. Ce chemin commencé en 1965 à l'Ecole de Beaux Arts de Paris, poursuivi à San Fernando de Madrid,a été profondément et obstinément marqué par la réflexion et la recherche, autant que par l'émotion et l'inspiration. Depuis sa première exposition en 1969 jusqu'à celle de Tórculo à Madrid de cette année l999, et dans l'oeuvre qu'elle va montrer chez Alain Blondel à Paris, le vertige heureux de la création que Monique de Roux entend comme une passion, s'entrelace avec une auto exigence extrême qu'elle reconduit et maîtrise.

Cet enchaînement si visible dans ses peintures, avec lesquelles elle se fit connaître en Espagne et qui immédiatement la rendirent différente recherche intime dans la solitude, l'incommunication et les songes alertés par une très inquiétante accalmie surréel, extérieure aux iconographies historiques du moment deviendra plus tard panthéisme et d'une certaine manière ferveur sacrale et païenne de la nature. Des figures statiques et intemporelles, complexes, d'un lyrisme ambigu, lumières dramatiquement vulnérées, magie et éclairage qui libèrent de sombres inquisitions, avec Vermeer et Zurbarán dans l'antichambre du sommeil.

Antonio Leyva