Artiste : Philippe Brosse

subheading

PHILIPPE BROSSE

Peintre

Une petite chaise rouge, impatiente, semble prête à danser… un vulnérable fauteuil paraît nous livrer ses secrets les plus intimes, des formes nuageuses, sans doute végétales, s’élèvent, légères, dans l’espace… Sous le pinceau de Philippe Brosse, les choses bougent, se racontent, se révèlent, vivent.

Philippe Brosse est le peintre de la matière et de la lumière. De l’obscurité, du magma originel, de la désespérance, filtre toujours une lumière, une lueur d’espoir, qui peut se transformer en aveuglante clarté. De la matière accumulée au fil des mois comme au fil des ans, en de nombreuses strates colorées plus ou moins sourdes, l’artiste fouille, creuse, gratte ce passé, cette mémoire venue du plus profond de cet espace-temps, pour retrouver la vraie nature, l’âme même de l’objet ou de la figure qui finit toujours par émerger. Philippe Brosse peint des natures mortes comme des visages car il ne représente pas leur réalité, mais leur quintessence.  Avec lui rien n’est précisé, mais tout est dit, jusqu’au plus intime.

Au cours d’un véritable corps à corps mené par le peintre avec des objets soit disant inanimés, ceux-ci finissent par lui montrer leur vraie nature, par lui révéler leur âme. Car, pour Philippe Brosse, les choses ont une âme. Elles possèdent aussi un passé qu’il met au jour, tel un chercheur, en fouillant sur sa toile les différentes couches picturales. Car, sous la matière accumulée, certaines traces du passé jouent un rôle important en participant à la force expressionniste du tableau. Peut-être l’esprit moléculaire invisible de la vie parvient à transfigurer l’immobilité ou la désespérance en mouvement et en espoir…

Claire Dugast